SCRIPT PHP STATS

Ânesses et infécondité

De nombreux facteurs peuvent être la cause de l’infécondité de la femelle. Les 100% de réussite sont loin d’être atteint, surtout au premier essai. Une bonne observation des animaux est indispensable pour bien repérer le moment des chaleurs, afin de présenter le mâle au bon moment. La réussite n’est cependant pas assurée car il existe de nombreuses causes de stérilité :

Rare, mais il existe, le cas de stérilité du Baudet

Une femelle peut présenter des malformations physiques de l’appareil génital, entrainant des stérilités. Par exemple les lèvres de la vulve peuvent ne pas être suffisamment jointives, permettant à l’air de rentrer dans le vagin, provoquant des vaginites, voire des métrites (pneumovagin). Un mauvais embouchement du canal urinaire peut faire que de l’urine reste en permanence dans le vagin (urovagin) provoquant irritation chroniques et infections.

Des causes infectieuses à l’origine d’inflammation et d’infection du vagin et/ou de l’utérus peuvent survenir. Il faudra être particulièrement vigilant à l’hygiène de la monte et des conditions de mise bas, les deux moments les plus propices à la contamination des ânesses.

Un mauvais fonctionnement des ovaires peut être à l’origine de la stérilité. On peut rencontrer par exemple des ovaires sans activité, des défauts d’ovulation par insuffisance hormonale. Des kystes, voire des tumeurs peuvent affecter les ovaires. Le diagnostic de ces affections passe par une étude approfondie du cas, par un examen minutieux de l’animal et éventuellement peut nécessiter le recours à des dosages hormonaux ou des échographies. Des traitements existent pour améliorer le fonctionnement ovarien.

Enfin, même si la saillie a été fécondante, une mortalité embryonnaire ou des avortements tardifs peuvent survenir. Les causes peuvent être diverses : infectieuses (rhino pneumonie), mais aussi ‘’mécaniques ‘’ (gestation gémellaire, malformation ou malposition du fœtus, traumatisme).

Vous aimerez aussi...