SCRIPT PHP STATS

Contre l’infestation parasitaire des ânes, la bonne organisation du pâturage

Notions de base pour la gestion des pâtures :

Eviter la pâture continue.

Elle favorise un recyclage permanent des parasites. Solution ; diviser la parcelle de façon à opérer une rotation (minimum de temps de latence : 6 semaines égales au cycle parasitaire).

2 avantages :

- Créer un vide sanitaire

- Favoriser la repousse de l’herbe pour une optimisation de la pâture (se servir de matériel amovible : piquets plastique, fil de clôture de parcellement)

Mixité des pâtures

Des pâtures mixtes, à usage des ânes avec ovins, bovins ou caprins en alternance, se révèlent très efficace dans la prévention du parasitisme. En effet, l’ingestion d’une larve d’un strongle d’équidé par un ruminant se solde par la mort de cette larve, et vis et versa. Complémentarité de l’action qui se poursuit au niveau de la diversité de la flore de la pâture.

Surpâturage

Il entraine une consommation basse des plantes, là ou se trouvent les larves infestantes. Plus il fait humide, plus ces larves grimpent sur la plante. Pour éviter la sur pâture, complémenter avec du foin ou de la paille.

Alternance de pâturage et de fauche

On peut, si possible, sur une année, ne faire que faucher le pré sans y mettre d’animaux en pâture (cela suppose bien évidement de disposer de suffisamment de place.

Interdire les zones humides

Tenia et douve, malgrés que rare chez l’âne, affectionnent les zones humides. Une vermifugation ciblé vers ces 2 parasites ne sera pas systématique

Que faire pour les animaux à risques :

Ces animaux plus sensibles sont l’ânesse en fin de lactation, les ânons au moment du sevrage et durant les deux premières années, ainsi que les animaux au comportement particulier (abattu, nerveux…) ou aux signes physiologiques alarment (robe terne, poil hirsute…)

On pourra leur réserver les herbages les plus sains, leur laisser du foin ou de la paille pour compenser un manque de quantité, et surtout envisager une complémentation alimentaire pour renforcer le système immunitaire. Les vermifuges dits naturels ont pour effet, entre autre, de modifier le milieu digestif (correcteur de terrain) le rendant défavorable pour les parasites.

Conclusion :

Dans tous les cas vous pourrez offrir à votre âne des cures de produits naturels stimulants à effet vermifuge en remplacement des vermifuges chimiques.

Les périodes de traitement :

le printemps et la fin d’été.

Pour préparer l’hivernage vous pourrez, dans des conditions avérés de forte infestation, utiliser un vermifuge allopathique sur les conseils de votre vétérinaire.

 

Période de l’année
Type de parasites
Décembre
Janvier
Vers plats de type ‘’ténia’’
Mars
Avril
Vers ronds de type ‘’Ascaris’’
‘’Oxyures’’ et ‘’Strongles’’
Juin
Juillet
Vers ronds de type ‘’Ascaris’’
‘’Oxyures’’ et ‘’Strongles’’
Septembre
Octobre
Vers ronds de type ‘’Ascaris’’
‘’Oxyures’’ et ‘’Strongles’’
+ ‘’Gastérophiles’’

Tags: , , , ,

Dans la boutique Mon Ami Baptiste

Laisser un commentaire

Current ye@r *