SCRIPT PHP STATS

Comment nourrir un âne âgé en hiver

Nourrir un ane agé en hiverFoin et paille base de l’alimentation

L’aliment de base doit rester le foin avec accessoirement l’ajout de paille. Éviter les apports trop riches en luzerne ou trèfle (excès d’azote, manque de phosphore, trop calorique…).

Pour compenser la dépense énergétique due à la conservation de la température corporelle constante (homéothermie) on doit augmenter la ration journalière d’environ 30%.

L’assimilation digestive comme régulateur de la prise alimentaire

Il peut s’envisager des cures préventives d’hépato-digestifs parce qu’une stimulation hépatorénale, et une élimination régulière des toxines sont les garants d’une bonne digestion et d’un appétit régulier. Le but est de limiter l’amaigrissement en évitant toute obésité en rationalisant l’alimentation tout en optimisant l’assimilation.

Le foie est un organe souvent défaillant chez l’âne âgé. Des apports nutritionnels à base de plantes (curcuma temoe Iława, boldo, fumeterre, artichaut,) peuvent soutenir les fonctions hépatiques.

BAPT-EPA produit hépatique

Produit utilisé pour une relance hépatique et une élimination des toxines

Lutter contre la faiblesse immunitaire

En biologie l’immunité fait référence à la capacité qu’a le corps de se défendre contre des substances menaçantes pour son bon fonctionnement ou sa survie (microbes, virus, bactéries, champignons, parasites…). Il est reconnu qu’avec l’âge ou la maladie, l’immunité s’affaiblit et le corps devient plus vulnérable aux infections.

Les symptômes suivants peuvent être le signe d’un système immunitaire affaibli :

  • Animal abattu, affaibli ceci cachant souvent un stress chronique (dû à des problèmes dentaires, à la cohabitation avec des congénères trop remuants, difficultés à obtenir de la nourriture au point de nourrissage…)
  • Sensibilité accrue aux affections respiratoires, digestives, dermatologiques, articulaires…

Ânes à risques :

Les ânes âgés ont généralement un système immunitaire qui répond de façon moins rapide et moins forte aux infections que l’âne adulte d’âge moyen. Leur appétit moindre l’explique en partie. L’amincissement de la peau, l’assèchement des muqueuses et la guérison plus lente des plaies y contribuent aussi beaucoup. L’enveloppe du corps est le garde-fou le plus important contre les infections. Avec le temps, le corps produit aussi moins de globules blancs.

Facteurs de risques

  • La malnutrition. Une alimentation non équilibrée en quantité et/ou en quantité est la plus importante cause de déficit immunitaire.
  • Le manque d’exercice, de mouvement pour les animaux âgés que l’on surprotège.
  • Le stress chronique a un effet néfaste sur la santé s’il est présent de façon constante ou prolongé. Le stress fréquent et constant entraîne la libération d’hormones du stress, comme le cortisol et l’adrénaline, très utiles à court terme, mais nuisible de façon prolongée. Elles nuisent alors directement aux défenses immunitaires.
  • L’exposition aux toxines dans le fourrage (reste d’engrais, d’insecticides et autres produits phytos)
  • Forte présence de moisissures dans les fourrages.
  • Le surplus de poids. Les fonctions immunitaires semblent lésées par l’excès de tissu adipeux.
Renforcement de l'immunité

Produit pour le renforcement immunitaire

 

Rappel :

Ne pas oublier, hiver comme été, de tenir à disposition de vos animaux des pierres à sel:

  • Pierre à sel EQUISAL ; produit BIOLOGIQUE à base de sélénium et de Zinc, stimulant du système nerveux et musculaire .
  • Pierre à lécher HIMALAYA, produit naturel venant de l’Himalaya contenant des minéraux et des oligo-éléments.

 

Pierre à lécher BIOLOGIQUE  EQUISAL

Pierre Biologique pour apport Sélénium et Zinc

 

Pierre naturelle à lécher venant de l'Himalaya

Pierre à lécher Himalayenne naturelle pour apport oligo-éléments et minéraux

 

Tags: , , , , ,

Dans la boutique Mon Ami Baptiste

Laisser un commentaire

Current ye@r *